Fixeur en Norvège : Anne-Sophie Drouet

Je suis monteuse vidéo de formation et j’ai travaillé pendant 10 ans pour de nombreuses productions parisiennes (M6, TF1…)

Je travaille en Norvège depuis 4 ans pour des productions Norvégiennes : Strix (Farmen…), NRK en tant que reporter / cameraman-monteur et photographe et en tant que freelance pour ma propre société : North Philm

 

Fixeur en Norvège - Anne-sophie Drouet
Fixeur en Norvège - Anne-sophie Drouet

Qu’est-ce qu’un fixeur?

 

Ce sont les hommes/femmes de l’ombre. De l’anglais « to fix », qui signifie arranger, préparer, les fixeurs sont à la fois les guides, les conseillers et les interprètes des journalistes et de l’équipe technique. Ce sont eux qui défrichent le terrain, trouvent les bons interlocuteurs.

Leur connaissance des enjeux locaux leur permet même de suggérer des angles originaux, ceux qui feront la différence avec les médias concurrents.

 

 

Un carnet d’adresses indispensable

Dans la « vie civile », ils sont étudiants, journalistes, traducteurs, reporter…
Le fixeur prépare le terrain, trouve les moyens de déplacement, évalue les coûts, déniche les contacts.

Mais il accompli aussi toutes les formalités administratives : obtenir les autorisations de tournage…

Son carnet d’adresses se révèle alors indispensable.

Mais cette activité n’est pas de tout repos. Lorsque l’actualité est brûlante, les fixeurs subissent le même stress que les journalistes. Débrouillards, ils doivent aussi être réactifs.

Ce n’est pas le cas sur tous les tournages mais la plupart du temps, le fixeur fait aussi parti du tournage.

 

 

Le travail du fixeur est donc composé de deux parties bien distinctes :

La première consiste à chercher les contacts, ceux qui vont intervenir dans le reportage, les contacter par mail ou téléphone ou les rencontrer directement.

Travailler sur toute la préparation du tournage en collaboration avec la production, aider à organiser la logistique.

 

La deuxième partie est donc lors du tournage.

On sert d’interprète pour toute l’équipe, on est le contact intermédiaire entre l’équipe technique et la production qui viennent tout juste d’arriver et les personnages qui vont être filmés avec qui nous avons déjà communiqués.

On aide à la gestion du bon déroulement du tournage, quelque fois on est chauffeur et surtout on s’adapte aux urgences du tournage et on travaille en continu pour que le tournage puisse se dérouler en fonction des imprévus.

Mon expérience


Fixeuse pour : Arte, France 3, France 5, TF1.


ARTE

Cette année j’ai la chance de travailler pour Magneto press production qui prépare un très beau reportage sur la Norvège qui sera diffusé sur Arte en février 2019.
Présenté par Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos.

 

Échappées belles


J’ai également aidé l’émission « Echappées Belles » à organiser un peu le tournage de leur prochaine émission qui à été diffusée le 2 novembre 2018.

Faut pas rêver

 

En 2017, j’ai travaillé en tant que fixeuse pour France Télévision.

C’était pour l’émission « Faut pas rêver » pour un documentaire de 2h sur la Norvège diffusé sur France 3.

J’ai beaucoup voyagé à travers le pays et j’ai pu étoffer mon carnet de contacts qui m’a permis de découvrir des endroits magnifiques mais pas forcement touristiques.

Je travaille aussi en tant que Tour leader pour plusieurs agences de voyage.

J’accompagne des touristes français à travers toute la Norvège et je suis très heureuse de leur faire découvrir mon magnifique pays d’adoption!

Lire les autres articles 

Regardez les vidéos

Suivez moi sur Facebook

Retrouvez le podcast gratuitement sur iTunes

Une blonde en Norvège
vues : 546