Le "friluftsliv", l'art de se connecter avec la nature

Friluftsliv - Une blonde en Norvège
Le « friluftsliv » c’est le fait de passer du temps en plein air et de se connecter avec la nature.
Sa traduction littérale est «la vie à l’air libre».
 
Nous savons tous que la Scandinavie est très forte quand il s’agit de bonheur et des valeurs de la société. Il existe chez les Dannois le « hygge » – une philosophie de cocooning, de confort et de relations humaines.
La Norvège et la Suède quand à elles partagent un concept assez inconnu, appelé « friluftsliv » (prononcé free-loofts-liv).
 
 
Friluftsliv - Une blonde en Norvège
Friluftsliv - Une blonde en Norvège
Bien que la Norvège soit un pays de montagne, de fjords, de forêts et d’aurores boréales le concept de « friluftsliv » n’est pas une activité de plein air intensive.
L’idée principale est d’être dehors et de profiter de la nature.
 
Dans un monde qui se déplace plus vite que nous ne pouvons suivre avec la technologie, où les gens deviennent dépendants des médias sociaux et où l’accent de la société est souvent mis sur la carrière, l’argent et le statut social, « friluftsliv » est l’antidote, une façon d’amener les hommes à la nature.
 
 
Friluftsliv - Une blonde en Norvège
Friluftsliv - Une blonde en Norvège
Il a été largement montré dans les études que passer du temps à l’extérieur est à la fois physiquement et psychologiquement bénéfique.

 

La Norvège est un petit pays alors la nature n’est jamais très loin. Le « friluftsliv » c’est l’amour et le respect de la nature.
 

«Les attitudes qu’on n’apprend pas à lire ou à enseigner, des traits qui ne peuvent être appris que par l’expérience».

Fun facts

 

  • La friluftsliv a donné lieu à une loi, la friluftsloven, qui comprend le droit d’accès à la nature.
  • Il y a en Norvège plusieurs garderies de plein air (friluftsbarnehager), dans lesquelles les enfants passent 80 pour cent de leur temps dehors.
  • Les Norvégiens apprécient d’avoir un partenaire qui bouge, et les premiers rendez-vous en mode rando ou vélo ne sont pas rares.
  • En Norvège, il existe des « bibliothèques » subventionnées par l’État, où l’on peut emprunter du matériel de plein air.
  • L’Association norvégienne de randonnée pédestre (DNT) a plus de 260 000 adhérents. Chaque année, plus de 550 000 heures de bénévolat sont consacrées à l’entretien des 550 chalets de la DNT, au balisage des sentiers, à la planification des séjours, etc.
  • En Norvège, on peut suivre des études de friluftsliv.

Lire les autres articles 

Regardez les vidéos

Suivez moi sur Facebook

Retrouvez le podcast gratuitement sur iTunes

Partagez / Share :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Une blonde en Norvège
vues : 13 879
Wishlist 0
Continue Shopping