Le Van Migrateur - La Norvège à bord d'un Renault Master L2H2

Lucile et Pierre-François se présentent :

 
Notre motivation pour voyager en van et le partager vient de notre folie à penser qu’il est possible de se libérer des chaînes que la société nous impose.
 
Nous avons cherché grâce à ce mode de voyage à s’émanciper d’une société fatigante. La vie aliénante du quotidien nous donne l’impression d’être sur une autoroute géante, où la destination est l’argent et les stations services sont les weekends durant lesquels nous devons nous dépêcher de faire tout ce que l’on n’a pas le temps de faire la semaine. Cette autoroute est sans limite de vitesse, et il faut atteindre la destination le plus rapidement possible. Nous avons donc choisi la sortie qui nous semblait la plus attrayante !
 
Le minimalisme qu’impose ce style de vie nous aide à renouer avec des sensations et des valeurs souvent oubliées.
 
Vivre ainsi est pour nous une manière de lutter contre cet esclavagisme du monde moderne. Et on vous en parle pour que vous osiez, vous aussi, sauter le pas.

 

 

Site officiel

L’interview

Vous avez visité la Norvège à bords d’un van aménagé. Où était-ce et à quelle période de l’année?
Nous y sommes allés en été, en juillet/août pour être exacts. On a fait toute la Norvège en un peu moins d’un mois.
le van migrateur - Une blonde en Norvège
le van migrateur - Une blonde en Norvège
Vous avez acheté ce van où vous l’avez aménagé vous-même?
Nous avons aménagé notre van nous-mêmes. Enfin, plus exactement avec un artisan. On avait un aménagement plutôt sommaire, dans lequel nous sommes restés plus d’un an. On s’est comme ça rendus compte des véritables besoins qu’on avait, de ce qu’il nous manquait et ce dont quoi nous n’avions pas besoin. On a donc fait appel à un artisan pour aménager notre fourgon. On a été à ses côtés tous les jours, du début à la fin du chantier. Il nous expliquait tout, ce qui nous a permis de faire une bonne partie nous-mêmes !
le van migrateur - Une blonde en Norvège
le van migrateur - Une blonde en Norvège
Beaucoup de gens pensent qu’il fait froid toute l’année, qu’il neige non-stop et qu’il fait nuit tout le temps. Pouvez-vous me parler de votre ressenti par rapport au climat? (températures, lumière…)

À bord de notre van aménagé sans chauffage, c’est vrai qu’il y a eu des matins un peu difficiles, même en plein été. Les températures pouvaient varier entre 4 et 10 degrés (selon l’altitude surtout). Et bizarrement, nous avons eu les températures les plus douces dans les îles Lofoten, au Nord ! C’était vraiment supportable. C’est sûr que ce ne sont pas les températures occidentales qu’on connaît, nous étions souvent en pull. Mais ça ne nous a pas dérangés ! Le « pire » qu’on ai vécu est lors d’une ballade à 2500m d’altitude (Trolltunga). Les températures sont descendues jusqu’à 4 degrés. Mais en marchant, on l’a à peine senti.

Pour ce qui est de faire nuit tout le temps, ce n’est que l’hiver. En été, au contraire, il fait jour tout le temps ! Il nous est arrivé d’être surpris par l’heure : en pleine nuit, le soleil est encore là, comme un coucher de soleil interminable ! C’est assez impressionnant et très dépaysant. Le contraire, en hiver, doit l’être tout autant ! On rêvera de pouvoir vivre ça aussi.

le van migrateur - Une blonde en Norvège
Laurent Peyronnet - Une Blonde en Norvège
Qu’est-ce qui vous a le plus marqué en arrivant?
On s’est sentis dépaysés tout de suite. Le calme, la fraîcheur et l’ambiance du printemps alors que nous venions de quitter l’été en Croatie et surtout les lacs à perte de vue. En descendant du ferry, c’est ce qui nous a tout de suite frappés. On avait le choix de ne prendre qu’une route, et elle était entourée de lacs transparents et de petites maisons atypiques ! On a tout de suite été baignés dans une atmosphère inconnue. La Norvège a un charme fou qui vous envoûte à peine les roues posées là-bas !
le van migrateur - Une blonde en Norvège
Beaucoup pensent que les Norvégiens seraient froids et distants, qu’en pensez-vous ?
C’est plutôt tout le contraire… Les terres et les habitants sont d’un accueil qui nous a beaucoup touchés ! On a le droit de faire du camping sauvage partout, à condition de respecter certaines petites règles très simples, comme rester à plus de 150m des habitations par exemple. Ils parlent tous un très bon anglais, et sont très ouverts aux rencontres !
Quelles traditions ou différences culturelles vous ont le plus marqué?
On regrette un peu de ne pas s’être assez plongés dans la culture Norvégienne pendant ce Road trip. Notre erreur a sûrement été de vouloir en voir trop en trop peu de temps. Nous voulons le refaire dans les prochains mois en prenant beaucoup plus le temps d’aller à la rencontre de la culture.
Malgré tout, le calme et la sérénité qui règnent en Norvège nous ont beaucoup plu. Les paysages, les habitants, les campings … Tout dégage une sensation de bien-être, de calme et de bienveillance !
le van migrateur - Une blonde en Norvège
le van migrateur - Une blonde en Norvège
Qu’avez vous pensé des paysages en Norvège? Quels fjords avez-vous vu?
Ils sont dépaysant. Ce qu’on a beaucoup aimé, c’est de devoir faire de gros efforts physiques pour voir ce que la Norvège a de plus beau à nous offrir. Les routes sont magnifiques, chaque trajet a été une découverte. Mais quand on monte dans les hauteurs à pieds, c’est encore plus grisant, plus dépaysant et plus impressionnant … La Norvège ne se dévoile complètement que si on lui montre vraiment qu’on en veut : et c’est ça qui nous a plu !
 
Avez-vous vu des fjords dans d’autres pays? En quoi les fjords en Norvège sont-ils différents?
On ne pourra pas beaucoup aidé sur cette question, car nous n’avions jamais vu de Fjords, et ils n’ont pas été une grosse partie du voyage non plus …
le van migrateur - Une blonde en Norvège
le van migrateur - Une blonde en Norvège
La Norvège c’est le pays de la nature, du calme et des lieux paisibles. Est-ce que tout comme moi lorsque je suis arrivée, vous avez eu cette sensation d’être seul au monde?
Complètement ! Les routes sont désertes, les gens sont accueillants et les paysages sont tellement vastes qu’on entend plus le silence que le reste !
 
Est-ce que c’est un pays dans lequel vous aimeriez vivre?
J’essaye de convaincre Pierre-François … Je rêverais de passer plusieurs mois dans un ranch norvégien pour découvrir la culture et le style de vie !
 
Envisagez-vous de revenir en Norvège?
Oui, pour voir les aurores boréales et les paysages enneigés.

Lire les autres articles 

Regardez les vidéos

Suivez moi sur Facebook

Retrouvez le podcast gratuitement sur iTunes

Une blonde en Norvège
vues : 178