Réduire ses déchets plastique

Le plastique est devenu au fil des années omniprésent dans nos vies. Sa production n’a cessé d’augmenter depuis les années 50 pour atteindre aujourd’hui 9 milliards de tonnes de plastique accumulées
Les matières plastiques prennent plus de quatre siècles à se dégrader mais seul 9% du plastique jeté depuis les années 50 a été recyclé. Ce qui signifie que 91% des déchets plastiques n’ont pas été recyclés, c’est autant de plastique qui finira par joncher nos océans, nos plages, nos cours d’eau, nos sols … 
On estime que chaque année, nous produisons entre 450 et 550 kg de plastique par personne. Au niveau mondial, environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés annuellement. Plus problématique encore : seule une portion minime de cette quantité, moins de 10%, est recyclée. 
Si nous voulons que la situation cesse de se dégrader et s’améliore enfin, il faut que chacun y mette du sien. Réduire ses déchets plastiques n’est pas très compliqué. Il suffit juste d’adopter de bonnes habitudes meilleures pour vous, votre famille et la planète !

 

 

 

L’impact du plastique

 

Cette impressionnante majorité de plastiques non-recyclés fini dans des décharges, des canalisations ou dans les océans, où les sacs prendront en moyenne 450 à 500 ans à disparaître de la nature, alors qu’une bouteille en plastique durera 100 à 1000 ans. Dans un premier temps, cela a un impact négatif sur la vie marine qui se retrouve étouffée et consomme de grandes quantités de plastique chaque année.

Le bétail souffre aussi de ce problème, et par conséquent nous finissons également par ingurgiter des particules de plastique. En d’autres termes, la consommation excessive de plastique n’est pas uniquement un problème environnemental, mais également de santé !

Temps de décomposition des déchets :


Nous pouvons tous faire changer la situation en adoptant quotidiennement quelques gestes simples :

 

Aux courses : 

  • Évitez le suremballage et les produits emballés individuellement.
  • Préférez les produits vendus en vrac ou à la découpe, et amenez votre propre contenant.
  • Aillez toujours un sac réutilisable avec vous.
  • Privilégiez les emballages réutilisables ou consignés aux emballages à usage unique. 



Au bureau : 

  • Remplacez les gobelets jetables par une tasse ou un thermo
  • De la même manière, n’achetez plus de bouteilles en plastique, mais utilisez une gourde.



Dans la cuisine : 

  • Choisissez des couverts et ustensiles en métal ou en bois.
  • Bannissez les pailles à usage unique, il en existe également qui sont faites de métal et donc réutilisables.



Dans la salle de bain :

  • Préférez les savons et shampoings blocs aux alternatives en bouteille.
  • Utilisez une brosse à dent en bambou, un matériau naturel et biodégradable, ainsi que du dentifrice solide.
  • Choisissez des produits d’entretien, de lessive… plus concentrés.
  • Vous pouvez également fabriquer vos propres produits afin de nettoyer votre maison avec des ingrédients naturels :
    • Pour un désinfectant anticalcaire : mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec 1L d’eau chaude et une cuillère à soupe de vinaigre blanc.  
Astuce : ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle pour une bonne odeur dans votre maison !
    • Pour vos vitres : mélangez du vinaigre distillé avec la même quantité d’eau, puis frottez vos vitres à l’aide d’un chiffon doux.  
    • Pour la lessive : remplacez votre adoucissant par du vinaigre blanc ! Et n’ayez pas peur, votre linge ne sentira pas le vinaigre une fois le cycle terminé. De plus, le vinaigre fera disparaître le calcaire de vos machines à laver, ce qui contribuera à son entretien !


N’achetez plus de bouteilles d’eau

Chaque année, les bouteilles d’eau sont à l’origine de 1,5 million de tonnes de déchets plastiques. De plus, savez-vous que la fabrication d’une bouteille en plastique nécessite 1 litre d’eau ? Cela signifie qu’en achetant une bouteille d’eau 1,5L, vous consommez en fait 2,5L d’eau ! Donc pour éviter de gâcher de l’eau et réduire vos déchets plastiques, utilisez plutôt des bouteilles réutilisables en verre notamment. En installant un filtre à eau ou une carafe filtrante, votre eau du robinet sera encore meilleure que celle en bouteille ! Vous vous rendrez aussi rapidement compte que cela permet de faire des économies d’argent.

 

C’est vrai qu’a Paris, j’utilisais une carafe filtrante à la maison mais pour emporter, j’utilisais des petites bouteilles en plastique.
En arrivant en Norvège, j’ai vu tout le monde avec une gourde ou bouteille en verre réutilisable et j’ai fait pareil !
En plus moi qui aime boire de l’eau fraîche, j’ai acheté une gourde thermos et j’ai de l’eau fraîche tout le temps !
 
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

L’eau du robinet est d’excellente qualité en Norvège.

Sauf indication contraire, vous pouvez boire l’eau du robinet partout.
Des bouteilles d’eau sont en vente dans les supermarchés, les kiosques, les stations essence et les boutiques d’alimentation mais à l’unité, il est très rare de trouver des pack d’eau.
L’eau dans les habitations se paye au forfait en Norvège, il y a une taxe fixe incluse dans les taxes communales mais cela ne dépend pas de la consommation, on paye donc une somme fixe (dans les 250€ par an) et c’est illimité !
Les Norvégiens ont l’habitude de toujours avoir une gourde avec de l’eau, même pour une simple balade en ville.
Ils aiment beaucoup l’eau gazeuse et utilisent les machines du type Sodastream, l’eau étant illimité et les bouteilles de gaz consignées, on fait des économies, on consomme moins de plastique.
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Utiliser des sacs réutilisables

Pour les courses et pour les légumes !

 

Un sac plastique met 1000 ans pour disparaître. 1000 ans durant lesquels une tortue de mer pourra le confondre avec une méduse, le manger et mourir étouffée. 1000 ans de pollution alors que l’espérance de vie humaine est d’environ 80 ans. Prenons conscience de l’état dans lequel nous allons laisser notre planète aux générations futures. 
Alors pensez à utiliser des sacs réutilisables. C’est un petit geste qui, à grande échelle, diminuerait considérablement l’utilisation de sacs plastiques. Vous pouvez par exemple investir dans des sacs en coton qui coûtent peu et sont facilement lavables en machine. 
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Utiliser un filtre à café permanent et STOP aux capsules à café

On a tous succombé au charme fou des capsules à café. C’est un des grands succès commercial des 10 dernières années. 80% des français possèdent une machine à café de ce type. Ces capsules à usage unique sont pourtant une source de pollution incroyable.
L’effet cumulé de chaque tasse à café crée une montage de déchets que l’on pourrait pourtant facilement éviter. Elles représentent aussi un danger pour notre santé.

Les capsules à café sont néfastes pour l’environnement

 
En plus d’être très chères, elles génèrent 10 fois plus de déchets qu’un café traditionnel (à filtre).
9 milliards de capsules sont vendues chaque année dans le monde. Ce qui génère 40000 tonnes de déchets d’aluminium.


La fabrication des capsules

Pour fabriquer une tonne d’aluminium, il faut quatre tonnes de bauxite. Un minerai qui doit être traité. Le processus du traitement du bauxite émet du titane, de l’oxyde de fer, de l’oxyde d’aluminium, du chrome et du cadmium.


Le recyclage des capsules à café

Une partie seulement des capsules à café sont recyclées. Et en plus, le processus de recyclage est très complexe. Pourquoi ?
L’aluminium peut se recycler à l’infini. Mais les capsules sont composées de plusieurs matières, ce qui rend le travail de recyclage très compliqué et donc, très couteux.
Le recyclage des capsules à café se fait aux quatre coins de l’Europe : Pays-Bas pour le nettoyage, Italie pour la fonte, Allemagne pour la transformation sous forme de feuilles, Suisse pour la transformation du métal en capsules.
Le taux de recyclage des capsules en aluminium est de seulement 25% dans la plupart des pays.

 

Les capsules à café sont-elles dangereuses pour notre santé ?


Les particules d’aluminium

Et oui, ce sont en fait les toutes petites particules de ces capsules mélangées dans l’eau du café qui sont dangereuses. Le café que vous buvez contient des petites particules d’aluminium. Les quantités sont infimes, mais l’effet cumulé au fil des cafés peut être dangereux.


La problématique de la furane

Il y a de la furane dans tous les cafés. Cette substance se forme lors de la torréfaction. Elle est réputée dangereuse pour son effet cancérigène. Elle est plus importante en quantité dans les capsules de café car celles-ci sont hermétiques. Son effet pathogène ne s’exprime que si l’on boit énormément de cafés par jour. Il faudrait en boire plus de 20 cafés par jour pour subir ces contre-indications.


La dose de caféine

Il y a beaucoup plus de caféine dans une dose de capsule que dans un café traditionnel issu d’une cafetière à filtre.
Pour 100 grammes de café filtre on trouve 50 milligrammes de caféine.
Pour 100 grammes de café capsule on trouve de 95 à 184 milligrammes de caféine.
Il faut en être conscient et adapter le nombre de tasses que l’on boit quotidiennement.

 

Les alternatives

 

Si vous voulez garder votre cafetière à capsules, voici quelques solutions :

  • les capsules réutilisables en inox
  • les capsules de café végétales : elles sont biodégradables et nous ne buvons alors aucune particules d’aluminium
  • acheter le café en grain et en vrac (puis le moudre à la maison, en plus du geste écologique vous pourrez vivre une belle expérience olfactive) puis charger la capsule réutilisable


Pour faire le café :

  • cafetière à filtre + utilisation de filtre réutilisables
  • cafetière équipée d’un broyeur à grains
  • cafetière italienne
 

Astuce

Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Ne jetez pas votre marc de café à la poubelle, videz le dans votre évier !

En faisant couler de l’eau tiède dessus, ils se dissout très bien.
Depuis que je fais ça, je n’ai plus jamais acheté de produit pour déboucher ou désodoriser les canalisations !
 
Le marc de café a un excellent pouvoir dégraissant et désodorisant.
Vous pouvez donc également vous servir de cette substance naturelle légèrement abrasive pour laver vos poêles, casseroles ou marmites graisseuses. En prime, cela neutralise les effluves désagréables.
N’hésitez donc pas à verser au quotidien le marc dans l’évier plutôt qu’à la poubelle. Une solution pour dire adieu aux odeurs d’égouts sans vous ruiner en produits corrosifs et dangereux.
Beaucoup de Norvégiens utilisent aussi leur propre tasse Thermos pour le café.
Donc lorsque l’on prend un café à emporter en ville, on utilise sa thermos au lieu des gobelets à usage unique avec chapeau en plastique !

Couvercle étirable en silicone

Utilisez des couvercle étirable en silicone au lieu du film étirable (qui en plus est un enfer à utiliser) ou du papier d’aluminium.

Pratique & Ajustable : Grâce à leur composition les couvercles peuvent facilement s’adapter à toutes les formes de récipients, utilisable avec le micro-ondes et le lave-vaisselle, ils sont aussi faciles à nettoyer que n’importe quel tupperware ou plat.
 
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Fabriquer ses produits d’entretien

Les produits ménagers, en plus d’être composés de nombreux produits toxiques, sont contenus dans des bouteilles en plastique. Avec quelques ingrédients simples, vous pouvez réaliser vous-même des produits d’entretien efficaces, économiques et plus sains pour vous et l’environnement. Commencez par exemple par réaliser votre propre liquide vaisselle !
 
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Fabriquer ses produits d’hygiène et de beauté

En fabriquant vos propres produits d’hygiène et de beauté, vous débarrasserez votre salle de bain de nombreux produits chimiques et réduirez vos déchets. Il existe différentes recettes très simples pour réaliser son savon, son dentifrice et même son déodorant. Pour en savoir plus sur les cosmétiques maison, nous vous conseillons d’aller sur L’Atelier Green.
Si vous ne vous sentez pas de réaliser tous vos produits cosmétiques, privilégiez ceux sans emballages plastiques comme les shampoings solides
 
Réduire ses déchets plastique - Une blonde en Norvège

Ne plus utiliser des pailles et couverts en plastique

L’une des habitudes les plus faciles à prendre pour réduire ses déchets plastiques est, sans nul doute, d’arrêter d’utiliser des pailles en plastique. Il vous suffit simplement de dire au serveur que vous n’en souhaitez pas. C’est tout. Vous pouvez aussi acheter une paille réutilisable en inox ou en bambou, par exemple, que vous pouvez emmener partout avec vous. Simple comme bonjour, non ?
Cessez aussi d’utiliser des couverts et assiettes en plastique. Apportez avec votre pique-nique ou votre lunch box vos propres couverts que vous n’aurez qu’à laver en rentrant. Il existe aussi des couverts biodégradables qui peuvent être utiles pour un grand pique-nique ou un apéro.
Deux manières simples et efficaces de réduire ses déchets !

Le recyclage et les consignes en Norvège

Une blonde en Norvège

La Norvège recycle près de 97% de ses bouteilles en plastique

la Norvège recycle près de 97% de ses bouteilles en plastique - Une Blonde en Norvège

Alors que la pollution plastique menace de plus en plus la biodiversité des océans, la Norvège recycle près de 97% de ses bouteilles en plastique grâce à un système national de consigne. 

Une performance exemplaire qui ne doit rien au hasard. Non, pour en arriver là, la Norvège a juste mis en œuvre une stratégie aussi simple que redoutable.
 
Une blonde en Norvège
Selon les chiffres du Forum économique mondial, seuls 14% des emballages plastiques sont recyclés dans le monde.
la Norvège recycle près de 97% de ses bouteilles en plastique - Une Blonde en Norvège
 
En Norvège, tous les fabricants de bouteilles sont soumis à une taxe évolutive. Plus le fabricant en question recycle, moins cette taxe est élevée. Moins le fabricant recycle, plus cette taxe est élevée. Du coup, l’argent étant comme souvent le nerf de la guerre, tous se sont mis à faire des efforts.
Le consommateur paye lui aussi une consigne sur chaque bouteille en plastique achetée, dont le prix dépend de la taille. Il doit ensuite la retourner à une machine de dépôt. Celle-ci scanne la bouteille et lui fournit un coupon de remboursement.
Une bouteille peut être recyclée 50 fois.
 
La Norvège est le leader du recyclage mondial. Elle réutilise 43.4% de ses déchets plastiques.

L’eau du robinet est d’excellente qualité en Norvège, vous pouvez lire l’article

 

L’eau Norvégienne


La Norvège est un pays de contradictions sur certains points. L’utilisation du plastique en est une !
Les techniques de recyclages et de consignes sont efficaces et correctement utilisées mais l’utilisation du plastique est aussi importante qu’ailleurs.
Les fruits et légumes (même locaux) sont suremballés et même si on veux faire l’effort de prendre autre chose pour combattre l’idée, le problème est qu’il y a peu de choix.
Peu de boutiques proposent par exemple des tomates cerises en vrac, là où je vais faire mes courses, il n’y a que des tomates dans des pots en plastique.
Alors je pourrai dire : ok, je vais plus loin dans une autre boutique pour aller les acheter en vrac, mais je consomme plus d’essence…etc…dilemme !

Sources : Global Goodness et PositivR

Lire les autres articles 

Regardez les vidéos

Suivez moi sur Facebook

Retrouvez le podcast gratuitement sur iTunes

Partagez / Share :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Une blonde en Norvège
vues : 1 373