Ferry électrique - Une blonde en Norvège

Actu

Un nouveau ferry et un cargo 100% électrique en 2018

8 Août , 2017  

Un premier ferry a été mis en service en février 2015 dans le comté de Sogn og Fjordane, à une centaine de kilomètres au nord de Bergen.

 

50 ferries électriques seront en activité dans les Fjords d’ici à 2020.

Non content d’être déjà leader européen de la voiture électrique, la Norvège est également en passe d’entamer une véritable révolution dans le domaine du bateau.

 

 

Les autorités estiment qu’une cinquantaine de ferries électriques seront opérationnels dans les Fjords norvégiennes d’ici à 2020.

Acquisition de nouveaux ferries électriques ou transformation de navires existants fonctionnant au diesel, les projets ne cessent de se multiplier en Norvège.

 

Ferry électrique - Une blonde en Norvège

 

Considéré comme l’un des principaux opérateurs norvégiens, Fjord1 n’échappe pas à cette transition. « A ce jour nous avons 63 ferries. Entre 2018 et 2020, nous mettrons en service 19 nouveaux ferries électriques. En outre, nous allons convertir quatre de nos traversiers existants en fonctionnement à batteries » a précisé André Høyset, Directeur des opérations de Fjord1.

 
 

Déjà en construction en Norvège, un ferry 100 % électrique baptisé le « Future of the Fjords » sera livré en avril 2018, a annoncé la compagnie The Fjords.

Une première mondiale, rapporte l’AFP.

Le bateau, un catamaran de 42 mètres, pourra transporter 400 passagers, et naviguera à la vitesse de 16 noeuds.

 

Ferry électrique - Une blonde en Norvège

 

La Norvège lancera aussi l’an prochain le premier cargo tout-électrique :

Ce sera le 1er cargo 100 % électrique et autonome au monde, qui permettra d’éviter annuellement près de 40.000 trajets polluants en camion.

 

 

D’une autonomie de plus de 65 milles nautiques (120 kilomètres), le bateau pourra transporter une grosse centaine de conteneurs, soit de 3.000 à 3.500 tonnes de port en lourd, à une vitesse de 12 à 15 noeuds.

Il livrera des fertilisants entre les ports de Porsgrunn (sud de la Norvège) et de Brevik et Larvik, à respectivement 8 et 30 milles nautiques de là.

Avec ce nouveau cargo autonome à batterie, le transport est déplacé de la route vers la mer et, ce faisant, réduit le bruit et les émissions de poussières, amélire la sécurité routière et réduit les émissions de CO2 et de NOx (oxyde d’azote).

 

Cargo électrique - Une blonde en Norvège

 

La méthode est d’autant plus « verte » que l’électricité qui servira à charger le bateau au port est en Norvège quasi intégralement d’origine hydraulique.

Le navire aux lignes futuristes, d’après les ébauches, s’élancera sans équipage à partir de 2020.

La Norvège, pourtant un important producteur de pétrole, est en pointe dans l’électrification du transport.

 
 
 

Sources : bateau-electrique, enezgreen et 8e-etage

 
 
 

Découvrez les autres articles de Une blonde en Norvège

Regardez les vidéos de Une blonde en Norvège.

Une blonde en Norvège sur Facebook.

Retrouvez le podcast gratuitement sur Itunes.

 
 
 
 

, , , , , , , , , , , , , , , ,



Comments are closed.